RSS
RSS






 

Lire la suite
Le monde a changé. Une espèce supérieure a pris notre place. Des créatures qui n’existaient alors que dans les légendes. Mais la vérité, c’est que ces créatures, à la fois fascinantes et terrifiantes, sont bien réelles, et rôdent dans l’obscurité de notre monde depuis bien longtemps déjà. Je ne peux me résoudre à nommer ces êtres si particuliers. Je me dois cependant de vous les décrire. Je vous parle d’individus qui n’ont d’humain que l’apparence, et qui, à la lumière du jour, préfèrent les ténèbres de la nuit, plus propices à leurs activités sanglantes. Je vous parle d’êtres aux dents longues et suffisamment acérées pour percer la chair de votre cou et en faire perler le sang. Je vous parle de bêtes incontrôlables, obsédées par le besoin de s’abreuver, et qui ne reculeront devant rien pour l’assouvir. Et aujourd’hui, ces créatures sortent enfin de l’ombre. Parce qu’aujourd’hui, elles n’ont plus rien à craindre de l’Homme. Et nous, nous pauvres humains qui nous pensions si infaillibles, nous ne pouvons pas les arrêter. Et bientôt, il ne restera plus rien du monde d’antan que nous chérissions tant.

28/05/2018 Ouverture du forum
02/06/2018 Ouverture du jeu
08/07/2018 Modification du contexte et des annexes
02/08/2018 Changement de design


avatar
Messages : 100
Date d'inscription : 27/05/2018
Altruiste
Who am i !

Who am I
Je suis: Enseignante-chercheuse
Je ressemble à: Emma Watson
On me connaît aussi sous le nom de: -

Kill 'em with Kindness - Jade Caldwell

MessageSujet: Kill 'em with Kindness - Jade Caldwell Dim 27 Mai - 19:56

Jade Caldwell Featuring Emma Watson


Informations Personnage

JADE CALDWELL

26 ANS

CHERCHEUSE

CELIBATAIRE

Altruiste

Enseignante-chercheuse




Avant-propos

Avant toute chose, assurez-vous d'avoir lu le contexte et les annexes obligatoires (bestiaire, clan, métiers...).

Je m'engage à avoir lu le contexte: oui.
J'ai lu toutes les annexes: oui.



Caractère

Tired mechanical heart
Beats ‘till the song disappears


Comment savoir si l’on est bien en vie ? Comment savoir si tout ça n’est pas juste une illusion ? Un rêve ?

Ou… Un cauchemar ?

Techniquement, un cœur qui bat signifie que la vie est bien là. Mais ça ne suffit pas. La définition de la vie ne peut pas s’arrêter au bon fonctionnement d’un organe. Parce que ce cœur ne reçoit pas que du sang. Il reçoit de la joie, de la tristesse, de la peine. Il reçoit des émotions.

Mais parfois, parfois, il arrive que certaines de ces émotions soient trop intenses. Et aucun système n’est prévu pour réguler ces émotions. Elles sont là, tout simplement, et prennent de plus en plus de place, et grandissent, grandissent, jusqu’à ce que…
Tout implose.

Et alors, il n’y a plus rien. Le cœur perd sa fonction émotionnelle. Il devient malade, mais personne ne le voit. Parce que ce n’est pas le genre de maladie qui se diagnostique. Et quand on ne peut pas voir la maladie, comment peut-on la soigner ?

Mais, techniquement parlant, la vie est toujours là. Techniquement, il n’y a rien d’anormal. Techniquement, tout va bien.

Oui… Tout va très bien.

If only the clockwork could speak
I wouldn’t be so alone


Mais peut-être n’est-ce pas réellement une maladie. Un cœur qui ne peut être atteint par aucune émotion est un cœur qui ne peut pas être blessé, n’est-ce pas ? Son système immunitaire avait peut-être juste développé une autre méthode pour se protéger.

Finalement, ce n’était pas une faiblesse. Mais plutôt une force.

Somebody shine a light
I’m frozen by the fear in me


Et pourtant, en vérité, cette protection était parfaitement inutile. Parce que l’ennemi qu’elle essayait de combattre avec autant d’ardeur ne venait pas de l’extérieur. Non. C’était un virus qui l’avait infecté il y a bien longtemps, et il portait le nom de « culpabilité ». Il avait failli la consumer entièrement. Mais elle s’était battue, et elle l’avait repoussé.

Oh, elle savait qu’elle n’avait pas gagné la bataille. Cette culpabilité lui avait pris beaucoup trop de choses pour ça. Mais elle résistait. Jour après jour, elle continuait de combattre ses démons. Parce que si l’on ne se bat pas un tant soit peu, alors la vie ne vaut pas la peine d’être vécue. Ce qui l’avait maintenue en vie jusqu’ici, c’était simplement sa détermination. Son refus d’abandonner. Parce que si elle le faisait, si elle laissait tomber, alors la culpabilité prendrait le dessus, et son instinct de survie le lui interdisait.

If I break the glass then I’ll have to fly
There’s no one to catch me if I take a dive


La voilà, la vérité. La vérité, la vraie, l’unique, c’était qu’elle ressentait. Absolument tout, tout le temps, à chaque seconde. Elle ne savait plus si ça la détruisait ou si ça faisait sa force. Sûrement un peu des deux. Dans tous les cas, elle ne pouvait pas se permettre de le montrer. Ça la rendait vulnérable. Elle ne pouvait pas montrer à ses ennemis qu’ils pouvaient la blesser aussi facilement. Elle ne pouvait faire confiance à personne. Alors voilà. Elle ne montrait rien du tout. Du moins, elle essayait. Mais elle avait la sensation que son cœur était à vif. Qu’il était écorché de toutes parts. Peut-être qu’elle ne pouvait pas vraiment se protéger de quoi que ce soit. Et surtout pas d’elle-même.

I’m scared of change and the days stay the same
The world is spinning but only in gray


Alors, elle fait abstraction de tout ça. Finalement, ce n’est pas si important. Ce qui est important, ce qui compte vraiment, c’est d’atteindre l’objectif qu’elle s’est fixé. C’est de ne pas décevoir ses proches. Et pour ça, elle s’implique corps et âme dans ses recherches. Il n’y a plus que ça. Elle ne peut plus se permettre de perdre du temps avec d’autres futilités. Elle veut pouvoir rattraper les erreurs qu’elle a commises. Peu importe le temps que ça prendra…

Et ce que ça lui coûtera.






Biographie

CHAPTER 1 – Remember to Forget
2011 – Shreveport, Louisiane

Vas-y. Oublie. C’est pas si difficile, bon sang.


Son regard se perd dans le vide. Elle voudrait oublier. Juste oublier.

Tout ça, c’est qu’un cauchemar. Un foutu cauchemar qui dure depuis trop longtemps. Tu vas te réveiller. Et ça ira.


Mais sa mémoire lui refuse l’accès à l’oubli. Elle n’a pas le droit d’être en paix avec ses souvenirs. Elle doit y faire face. Chaque jour. Chaque nuit. Chaque seconde. Elle doit payer sa dette.

Alors, elle accepte son sort et ferme finalement les yeux.

Et elle se souvient. De tout.

Elle se souvient de l’odeur du sang quand elle est entrée dans la maison. L’odeur de la mort, de la douleur, et de la peur.
Elle se souvient de ce qu’il restait du cadavre de son père. Elle se souvient de ses yeux exorbités, de l’effroi qui se traduisait dans son regard pourtant éteint.
Elle se souvient des sanglots déchirants de sa mère, et de son cri désespéré alors qu’elle essayait de lui dire de ne pas s’approcher davantage. Elle se souvient de l’expression de son visage au moment où son cœur lui a été brutalement arraché.

Elle se souvient du meurtrier. Elle se souvient qu’elle n’était pas parvenue à lire l’expression sur son visage. Ni plaisir, ni fierté. Il avait simplement accompli son devoir. Rien de plus.
Elle se souvient qu’il l’avait observée un moment. Elle était là, au beau milieu de cette scène macabre, incapable de bouger, incapable de sauver ceux qu’elle aimait. Incapable de se sauver elle-même. Elle attendait simplement de se réveiller. Elle attendait simplement que ce cauchemar se termine, d’une manière ou d’une autre.

Et puis, il s’était approché d’elle. Elle n’avait pas bougé. Elle avait accepté son sort. Elle ne voyait plus rien. Elle n’entendait plus rien. Elle ne ressentait plus rien. Au fond, elle était déjà un peu morte.

Mais il n’avait rien fait. Il n’avait rien fait, à part parler.

« Ne gâche pas tout juste pour défendre des idées. »


Le son de sa voix avait résonné dans son esprit sans qu’elle comprenne vraiment le sens de sa phrase. Elle était vide. Elle était hors du monde. Elle faisait un cauchemar. C’était forcément ça. Tout paraissait absurde et insensé.

Et il était parti. Elle n’avait rien fait pour l’arrêter. Elle n’avait rien fait. Rien du tout.

Elle rouvre les yeux.

Tu sais pourquoi tu peux pas oublier, hein ?


Jamais elle ne rembourserait sa dette. C’était son fardeau. Elle devait continuer à le porter. Elle ne pouvait pas survivre à ses souvenirs sans lui. En admettant qu’elle mérite de survivre.

Ouais. Ça ira.


CHAPTER 2 – This is War
2012 – Shreveport, Louisiane

Ça n’irait pas.

Depuis deux ans déjà, la guerre détruisait, abîmait, dévorait. Mais personne n’était dupe. Il ne pouvait y avoir qu’un seul vainqueur. Une seule issue possible. Tout semble déjà écrit. Le combat paraît inutile et vide de sens.

L’espèce des vampires prolifère. Toujours plus vite. Plus rien ne les arrête désormais. Le sang coule à flots. La mort se répand de plus en plus. Les autres espèces qui tentent de résister à l’envahisseur sont purement et simplement éradiquées. Aujourd’hui, elle sait que c’est pour cette raison que ses parents ont été éliminés par les vampires. Ils étaient des sorciers, et par conséquent, considérés comme potentiellement dangereux. Ils n’avaient plus leur place en ce monde. Ils étaient des opposants politiques dont il fallait à tout prix se débarrasser.

Et pourtant, elle est toujours en vie. Elle a beau retourner le problème dans tous les sens, elle ne comprend pas pourquoi elle est toujours là. Elle a fait partie du clan des sorciers, elle aussi. Elle aurait dû être éliminée, comme ses parents. Oui, elle aurait dû. Elle aurait voulu disparaître avec eux. Elle aurait voulu ne pas subir la torture de la vie.

Mais elle n’a aucun indice pour trouver des réponses à ses interrogations. Elle n’a que cette phrase, cette unique phrase qui l’obsède depuis la première fois où elle l’a entendue, de la bouche-même de celui qui a mis un terme à la vie de ses parents :

« Ne gâche pas tout juste pour défendre des idées. »


CHAPTER 3 – No More Hiding
2013 – Shreveport, Louisiane

Elle se cache. En permanence, elle se cache. Comme tous les survivants de la ville. C’est le seul moyen qu’elle a de survivre.

Mais l’odeur de la peur dans les quartiers devient nauséabonde tant elle se fait présente. La survie lui devient plus insupportable qu’elle ne l’était alors.

Quelque chose d’indéfinissable monte en elle. Quelque chose qu’elle ne parvient pas à contrôler. Elle ne veut plus se laisser faire. Elle ne veut plus rester là à regarder le monde se détruire de l’intérieur. Elle ne veut plus se laisser mourir en attendant une fin qui met trop de temps à venir. Ses parents n’avaient pas abandonné, eux. Ils ne s’étaient pas cachés. Ils avaient agi. Parce qu’ils se battaient pour la liberté, leur liberté, et ça, ça, c’était beaucoup plus grand que la valeur d’une simple vie.

Alors, elle comprend. Elle comprend qu’elle ne doit pas se battre pour elle-même, parce que ça n’a plus de sens désormais. Elle doit se battre pour quelque chose de plus grand. Pour la liberté. Pour le monde. Pour ses parents.
Et pour se prouver qu’elle n’est pas encore tout à fait morte à l’intérieur.

Et enfin, enfin, elle commence à comprendre le sens de cette phrase qui tourne dans sa tête depuis deux ans maintenant.

CHAPTER 4 – No More Killing
2013 – Downside

Elle ne se cache plus. Elle ne fuit plus. Elle a quitté Shreveport. Elle a emporté avec elle ses souvenirs, mais son fardeau est devenu son bâton de marche. Elle sait ce qu’elle doit faire. Et elle sait pourquoi elle doit le faire.

Elle est arrivée à Downside un peu par hasard. Elle voulait prendre un nouveau départ. Un endroit reculé, peu habité, que les vampires ne semblaient pas encore avoir conquis. C’était parfait pour mener son projet à bien.

Faute de pouvoir user de magie, elle se lance dans la recherche scientifique. Elle ne sait pas encore ce qu’elle cherche exactement. Elle veut se battre, oui, mais elle ne veut plus de sang sur les mains. Plus de meurtre. Plus de douleur. Plus de peine. Elle ne cherche pas la vengeance. Elle cherche la délivrance.

CHAPTER 5 – Breath of Hope
2014 – Downside

Elle a oublié qu’elle était humaine. Elle ne dort plus. Elle ne mange plus. Elle respire, parfois. Elle ne vit que pour ses recherches. D’autres chercheurs qui se cachaient à Downside l’aident dans son projet. Ce dernier prend forme. Elle sait, maintenant. Elle doit créer un remède. Un remède qui permettrait de rendre leur humanité perdue aux vampires. Beaucoup d’entre eux ne rêvent que de ça, elle a déjà étudié la question. Et elle espère que ce remède pourra permettre aux espèces de retrouver un semblant d’équilibre.

L’espoir, enfin. Elle sort la tête de l’eau pour la première fois depuis trois ans. Peut-être, peut-être, la mort de l’humanité et de l’espoir n’est-elle pas la fin de l’histoire.

CHAPTER 6 – Time is Running Out
2015 – Downside

Le temps presse. La guerre est terminée. Le nombre de représentants de l’espèce humaine s’amenuise. Rapidement. Trop rapidement. Ce n’est plus qu’une question de temps avant la fin. Elle travaille d’arrache-pied. Elle s’en rend malade. Mais ça n’a pas d’importance.

Elle fait sa première expérimentation sur un vampire volontaire tenu au secret. C’est un succès, mais qui n’est que temporaire. Le vampire ne retrouve sa condition humaine que momentanément.

C’est insuffisant. Elle doit faire mieux. Beaucoup mieux. Et vite, avant qu’il ne soit trop tard.

CHAPTER 7 – Breaking Point
2016 – Downside

Elle y est presque. Elle le sent. Le remède est presque prêt. Elle va y arriver. Elle va peut-être faire changer les choses.

Elle a rencontré cet homme. Il semble s’intéresser à elle et à ce qu’elle fait. Elle ne comprend pas vraiment. Elle ne devrait pas perdre de temps avec ce genre de choses. Mais elle est intriguée. Le mystère et l’inconnu l’attirent sur un terrain dangereux.

Un terrain bien plus dangereux que ce à quoi elle s’attendait.

CHAPTER 8 – Demons are Merciless
2017 – Downside

Elle replonge. Tout est terminé. A nouveau, le vide l’envahit.

Elle aurait dû le savoir. Elle aurait dû savoir qu’il n’était pas humain, contrairement à ce qu’il prétendait. Elle aurait dû savoir que c’était l’hybride originel. Elle avait fait tant de recherches sur leur famille. Elle aurait dû se montrer plus méfiante.

Elle aurait dû l’empêcher de détruire son laboratoire. De s’emparer du remède. Elle aurait dû faire quelque chose. Agir. Mais tout comme il y a cinq ans, elle n’avait rien fait. Elle était restée là. Témoin inutile et coupable.

Le remède n’est plus. Il n’est plus là pour guérir. Il n’est plus là pour aider. Il est là pour infecter. Des vampires sont sélectionnés au hasard et une dose du remède leur est injecté contre leur gré. Une fois humains, ils sont chassés comme de véritables proies par des vampires assoiffés qui désespéraient de revoir des humains un jour.
Le remède n’est plus. Il l’avait transformé en virus.

Et voilà. Elle observe son reflet dans le miroir, et elle n’y voit que du sang, et la mort, et la destruction, partout, tout le temps. Elle avait essayé. Elle avait vraiment essayé. Elle n’avait jamais rien voulu de tout ça. Elle voulait servir la cause de la liberté. Et au lieu de ça, elle avait participé à renforcer l’oppression.

Peut-être que la délivrance et la rédemption lui étaient et lui seraient toujours inaccessibles, finalement. Peut-être que ses démons auraient toujours une longueur d’avance sur elle.

CHAPTER 9 – Keep Fighting
2018, Downside

D’abord, elle baisse les bras. Parce que la bataille est perdue d’avance. Parce qu’elle ne sait même plus pourquoi elle se bat depuis si longtemps. La survie lui semble être un combat perpétuel qui ne s’arrête que lorsqu’on meurt. Et elle n’a pas l’étoffe d’une guerrière. Elle ne veut plus se battre. Tout ça semble vide de sens.

Et puis, à nouveau, elle se souvient. Elle se souvient de la détermination de sa mère. Elle se souvient des discours remplis d’espoir de son père. Peut-être que tout ça est utopique. Peut-être que l’espoir ne mène à rien. Peut-être que le monde est voué à se détruire lui-même. Mais s’il existe une chance, même infime, que ce ne soit pas le cas, alors elle prendra cette chance. Peu importe où elle mène. Elle ne veut pas sauver le monde, ou qui que ce soit d’autre. Elle n’a jamais cru qu’elle pourrait le faire, et surtout pas seule. En vérité, ce qu’elle veut vraiment et par-dessus tout, c’est se sauver elle-même.

Alors, elle se relève. Et elle continue le combat. Même s’il est perdu d’avance aux yeux des autres. Parce qu’elle sait désormais que quoi qu’il arrive, tant qu’elle continuera à se battre, tant qu’elle continuera à affronter la vie, alors elle gagnera.

Elle repart de zéro. Elle reprend ses recherches, même si son laboratoire a été détruit. Elle recommence tout. Elle sait ce qu’elle doit chercher. Elle a un autre projet en tête. Et elle compte bien le mener jusqu’au bout.

Et cette fois, cette fois, personne ne l’en empêchera. Et surtout pas lui.






Test Rp


Où étais-tu ?


La femme la poignarde d’un regard accusateur avant de tomber mollement au sol, telle une marionnette.

Le visage de l’homme s’assombrit lorsqu’il la voit entrer dans la pièce. Son esprit est envahi par la déception.

Et puis, il tombe, lui aussi.

Le temps semble s’écouler au ralenti, rendant l’agonie du couple qui se meurt encore plus douloureuse. Tout semble illusoire. Elle a l’impression d’être elle-même irréelle. Comme si elle n’avait pas sa place en ce monde. Comme si elle n’avait jamais eu sa place nulle part.

Elle regarde les cadavres du couple, les cadavres de ses parents. Elle les regarde, et pourtant, elle ne les voit pas vraiment. Elle ne ressent rien, rien du tout à part une immense fatigue qui la submerge. Elle voudrait tomber, elle aussi, pour se reposer à leurs côtés.

Mais elle ne peut pas faire un seul mouvement. Elle a la sensation d’être en-dehors de son corps. Comme si ce n’était pas elle qui le contrôlait.
Elle ne peut pas détourner le regard des cadavres. Elle ne peut pas fermer les yeux et s’empêcher ainsi de voir la mare de sang qui s’agrandit toujours plus, jusqu’à engloutir complètement les corps. Elle est obligée de regarder, mais elle ne peut rien faire. Avec un peu de chance, peut-être sera-t-elle engloutie, elle aussi.

La mare de sang s’agrandit, encore et encore. Elle prend de plus en plus de place, tâchant les murs et les meubles. Il n’y a plus aucune trace du crime qui vient d’être commis. Non, plus rien du tout, à part cette immense mare de sang, qui semble vouloir pointer le coupable du doigt.

Brusquement, ses jambes se mettent en marche. Elle ne sait pas où elles la mènent, mais pourtant, son rythme cardiaque s’accélère, comme pour la prévenir d’un danger imminent.

Voyons, pourquoi as-tu si peur ?

Elle voudrait s’arrêter. Elle voudrait fermer les yeux. Elle voudrait se réveiller, là, tout de suite, maintenant. Elle voudrait que tout ça se termine une bonne fois pour toutes.
Mais ici, ce n’est pas elle qui se trouve aux commandes. Elle continue d’avancer jusqu’à un long couloir, au bout duquel un grand miroir se tient, debout. N’attendant qu’elle.

Tu sais ce que tu vas voir, n’est-ce pas ?

Elle voudrait crier, mais elle ne peut même pas ouvrir la bouche. Elle ne peut qu’avancer, et observer.

Tu as laissé tout ceci se produire.

Les lumières s’éteignent brusquement. Puis se rallument. Laissant apparaître sur les murs des mots dégoulinants de sang, destinés uniquement à elle.

« COUPABLE. »

Son estomac se retourne. De toutes ses forces, elle essaie de s’arrêter. Elle doit fuir. Maintenant. Elle ne pourra pas supporter la suite. Parce qu’elle sait ce qui l’attend.

Mais elle avance avec toujours autant de lenteur et de nonchalance, comme si rien de tout ça n’avait d’importance.

Et bientôt, le miroir se dresse devant elle.

Il est temps de faire face.

A nouveau, les lumières s’éteignent, et lorsqu’elles se rallument, elle se met à hurler en silence en apercevant son reflet. Tout son corps est éclaboussé de sang. Ses yeux semblent en être injectés. Et ses mains, ses mains sont de la couleur de la culpabilité. Elle baisse les yeux. Elle voudrait échapper à l’inévitable. Mais elle voit. Dans sa main droite, elle tient un poignard. Elle voudrait ignorer, mais elle sait. Elle sait que c’est l’arme qui a servi à trancher la gorge de son père.
Sa respiration s’accélère. Ce n’est pas fini. Elle ne veut pas. Elle ne veut pas voir son autre main. Elle doit reprendre le contrôle. Maintenant.

Mais sa tête se tourne inévitablement vers sa main gauche. Et elle voit une main tout aussi coupable et meurtrière. Une main qui tient quelque chose de particulier, mais pas une arme, cette fois. Une main qui tient quelque chose qu’on a arraché à sa mère.

Une main qui tient quelque chose qui bat encore.


●●●


Elle se redresse brusquement dans son lit, en sueur. Elle se pince le bras et soupire.

C’est bon. Ça va. Tu rêves plus. Tout va bien.

Elle jette un coup d’œil vers ses mains. Pas de sang. Elles sont innocentes. Du moins, en apparence.

Elle ferme les yeux alors que son rythme cardiaque reprend lentement une allure modérée.
Depuis quelques mois, elle parvient à retenir ses larmes et ses cris après ses cauchemars récurrents. C’est plutôt une bonne chose. Mais ce n’est pas suffisant. Si elle veut pouvoir s’en débarrasser une bonne fois pour toutes, alors elle doit continuer à se battre contre ses démons.

Et un jour, oui un jour, elle gagnera.





Le/la Créateur(rice)

Bonjour, je m'appelle Peanuts et j'ai 4 ans d'expérience sur le rpg. Je suis disponible plusieurs fois par semaine et je m'engage à suivre le règlement sous peine de bannissement. Je veux rejoindre la plateforme Discord: 🙃.

By Upside-Down



Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
avatar
Who am i !

Kill 'em with Kindness - Jade Caldwell

MessageSujet: Re: Kill 'em with Kindness - Jade Caldwell Dim 27 Mai - 21:37
Je me noie dans tes yeux noisettes, comme un écureuil.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 122
Date d'inscription : 10/05/2018
Immaculé
Who am i !

Who am I
Je suis: l'hybride immortel
Je ressemble à: Joseph Morgan
On me connaît aussi sous le nom de: /

Kill 'em with Kindness - Jade Caldwell

MessageSujet: Re: Kill 'em with Kindness - Jade Caldwell Lun 28 Mai - 12:19
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 100
Date d'inscription : 27/05/2018
Altruiste
Who am i !

Who am I
Je suis: Enseignante-chercheuse
Je ressemble à: Emma Watson
On me connaît aussi sous le nom de: -

Kill 'em with Kindness - Jade Caldwell

MessageSujet: Re: Kill 'em with Kindness - Jade Caldwell Mar 29 Mai - 23:56
Si tu veux te noyer y a pas de problème on doit pouvoir s'arranger 😏

Nik ton tour viendra aussi t'en fais pas... 😉
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 122
Date d'inscription : 10/05/2018
Immaculé
Who am i !

Who am I
Je suis: l'hybride immortel
Je ressemble à: Joseph Morgan
On me connaît aussi sous le nom de: /

Kill 'em with Kindness - Jade Caldwell

MessageSujet: Re: Kill 'em with Kindness - Jade Caldwell Mer 30 Mai - 0:10
Je n'ai pas d'attirance particulière pour les bains de minuit. Je t'accorderai néanmoins une entrevue à l'occasion. Des retrouvailles autour d'un feu pour plus de réalisme devrait convenir. ~
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 100
Date d'inscription : 27/05/2018
Altruiste
Who am i !

Who am I
Je suis: Enseignante-chercheuse
Je ressemble à: Emma Watson
On me connaît aussi sous le nom de: -

Kill 'em with Kindness - Jade Caldwell

MessageSujet: Re: Kill 'em with Kindness - Jade Caldwell Mer 30 Mai - 11:14
Oh je vois tu préfères l'incinération plutôt que la noyade... Ca me convient 😏
Revenir en haut Aller en bas
" Fondateur "
avatar
Messages : 131
Date d'inscription : 08/05/2018
Admin
Who am i !

Kill 'em with Kindness - Jade Caldwell

MessageSujet: Re: Kill 'em with Kindness - Jade Caldwell Sam 2 Juin - 21:25
Bienvenue Jade Caldwell

Félicitations, te voici citoyen de la charmante cité de Downside. Tu peux débuter ton aventure dès à présent. Pour se faire n'hésite pas à demander des rps ici. Pour visualiser ta progression et avoir une vue d'ensemble de tes jeux ou de tes liens, n'hésite pas à créer un récapitulatif ici.

Nouvel arrivant sur le monde du forum? Problèmes particuliers avec les codes en tout genre? Nous avons mis à disposition une "boîte à codes" où tu peux te servir. Prends garde à laisser le crédit, nous rappelons que tout plagiat est passible de bannissement.

Et enfin, tu as accepté de rejoindre discord, voici l'invitation qui te permettra d'accéder à la conversation de groupe : lien discord

RAPPEL IMPORTANT SUR LES CHERCHEURS :
- Vous devez vous cacher des vampires, tout comme les humains, mais davantage.
- Le laboratoire est dans les souterrains, l'accès se trouve dans un tombeau au cimetière.
- Si vous voulez faire avancer vos recherches, vous devrez jouer toutes les étapes !
- Restez un minimum cohérent avec les possibilités qu'apportent la science... Bien qu'on ne vous demande pas de maitriser le sujet à fond. Mais vous n'obtiendrez pas un antivirus en 2 jours, par exemple, sans aucune base pour vous aider dans cette recherche.
- Vous disposez du virus et de la clé pour en faire (cependant pour tout nouveau virus ou toute modification de ce dernier, le STAFF vérifiera la cohérence de votre avancée)
- Vous pouvez vous faire transformer par un vampire si vous avez du sang de vampire dans votre organisme et que vous mourrez. Au réveil, vous devrez boire du sang d'humain pour achever votre transformation ou vous mourrez dans les 24h qui suivent.


Nous te souhaitons dès lors un bon jeu, et n'oublie pas que le staff est disponible pour toute question éventuelle!

Pour t'intégrer à la plateforme et te mettre directement dans l'ambiance, un premier rp te sera écrit par @"Prénom Nom"

By Upside Down

Revenir en haut Aller en bas
" Contenu sponsorisé "
Who am i !

Kill 'em with Kindness - Jade Caldwell

MessageSujet: Re: Kill 'em with Kindness - Jade Caldwell
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Jade - The little flower is lost in this big world
» Pour la jolie et rebelle Jade Campbell
» Born to kill all lives...
» Ruby Caldwell - Be yourself and smile
» Tell me would you kill to save a life. || Esprit d'Enfant.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-