RSS
RSS






 

Lire la suite
Le monde a changé. Une espèce supérieure a pris notre place. Des créatures qui n’existaient alors que dans les légendes. Mais la vérité, c’est que ces créatures, à la fois fascinantes et terrifiantes, sont bien réelles, et rôdent dans l’obscurité de notre monde depuis bien longtemps déjà. Je ne peux me résoudre à nommer ces êtres si particuliers. Je me dois cependant de vous les décrire. Je vous parle d’individus qui n’ont d’humain que l’apparence, et qui, à la lumière du jour, préfèrent les ténèbres de la nuit, plus propices à leurs activités sanglantes. Je vous parle d’êtres aux dents longues et suffisamment acérées pour percer la chair de votre cou et en faire perler le sang. Je vous parle de bêtes incontrôlables, obsédées par le besoin de s’abreuver, et qui ne reculeront devant rien pour l’assouvir. Et aujourd’hui, ces créatures sortent enfin de l’ombre. Parce qu’aujourd’hui, elles n’ont plus rien à craindre de l’Homme. Et nous, nous pauvres humains qui nous pensions si infaillibles, nous ne pouvons pas les arrêter. Et bientôt, il ne restera plus rien du monde d’antan que nous chérissions tant.

28/05/2018 Ouverture du forum
02/06/2018 Ouverture du jeu
08/07/2018 Modification du contexte et des annexes
02/08/2018 Changement de design


Aller à la page : Précédent  1, 2
avatar
Messages : 28
Date d'inscription : 28/05/2018
Age : 27
Localisation : Downside
Altruiste
Who am i !

Let the darkness lead us into to the light ~ft. Niklaus Mikaelson.

MessageSujet: Re: Let the darkness lead us into to the light ~ft. Niklaus Mikaelson. Dim 9 Sep - 2:10






Let the darkness lead us into to the light.


Elle avait fermé les yeux, les plissant aussi fort qu’elle pouvait resserrer sa prise autour de toi, comme si ce simple fait allait rajouter une quelconque force à sa volonté. Il y avait quelque chose à la fois d’amusant et d’effrayant dans cette situation sans qu’elle ne soit pour autant particulièrement  dangereuse. Lorsqu’elle sent que tu la relâches doucement pour la faire lentement glisser contre toi elle desserre progressivement sa prise sans pour autant ouvrir les yeux, ce n’est que lorsque ses pieds touchent le sol et que son visage se trouve face au tien qu’elle finit par les ouvrir pour te fixer doucement. Un sourire se dessine au coin de ses lèvres lorsque ta main vient replacer ses mèches derrière son oreille, elle mordille sa lèvre inférieure avant de souffler légèrement en sentant des frissons la parcourir face à tes gestes. Un rire lui échappe alors que son sourire s’étire pour laisser apparaître sa dentition et ainsi répondre au tien.

« - Je ne doute pas qu’une autre partie de toi meurt d’envie de me pousser dans cette eau poisseuse pour faire sortir ma partie obscure. »

Elle détaille ton visage avec attention sans cesser un seul instant de sourire, il était si agréable de te voir sourire, à croire que le monde lui même s’illuminait quand ton visage se dessinait de façon si douce. Elle frôle de ses doigts ta joue avant de murmurer tout en se rapprochant légèrement de toi comme pour te faire une confidence.

« - Même avec un aussi beau sourire tu ne me feras pas oublier ta faiblesse, si un jour tu me provoques je prends tes tapis en otages. »

Elle réprime un rire tout en tentant de garder son sérieux mais ne peut s’empêcher de sourire, sa main se glisse finalement dans la tienne pour passer ses doigts entre les tiens. Elle hausse un sourcil, un sourire toujours présent au coin de ses lèvres.

« - Je ne vais pas baisser ma garde tant que tu ne m’éloigneras pas de ce lac tu sais ? Même si j’avoue que je n’ai pas spécialement envie de bouger… »


La situation paraissait si légère, comme portée hors du temps. Il était surprenant de voir à quel point le calme nocturne semblait régner en elle, ou peut-être était-ce autre chose. Les évènements récents et la vie chaotique qui était devenue la votre paraissait si loin, elle comprenait que le monde n’était pas si affreux. Que tu étais là et c’était ce qui comptait. Dans la vie pour tenir, peut-être fallait-il simplement avoir une raison de vivre, tu étais devenu la sienne. Elle t’aimait et elle t’aimerait, cette certitude effrayante l’apaisa étrangement. Il était étonnant de voir à quel point un sourire pouvait faire rayonner un être. Et à quel point, malgré tout, elle t’aimait.

Elle inspire légèrement et dépose son regard vers le ciel qui s’illuminait peu à peu au loin dans un dégradé de couleur. Son regard glisse de nouveau dans le tien pour détailler avec attention l’éclat de ce regard aussi beau que profond, marqué par le temps.

« - Je crois que tu as donné au soleil l’envie de se lever, je pense qu’il veut honorer ton acte chevaleresque. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 122
Date d'inscription : 10/05/2018
Immaculé
Who am i !

Who am I
Je suis: l'hybride immortel
Je ressemble à: Joseph Morgan
On me connaît aussi sous le nom de: /

Let the darkness lead us into to the light ~ft. Niklaus Mikaelson.

MessageSujet: Re: Let the darkness lead us into to the light ~ft. Niklaus Mikaelson. Dim 9 Sep - 22:06
Klaus & Hayley




Ses iris se plongent très lentement dans les tiennes, il fait alors abstraction de tes paroles et se concentre sur ton souffle caressant avec arrogance le sien. Sa peau est parsemée d’une fine démangeaison presque envoûtante. Il y avait quelque chose de reposant dans ce lâcher-prise éphémère. Quelque chose d’incroyablement revigorant et d’incroyablement palpitant. Attisant à la fois son envie et sa crainte, sa colère et son allégresse. Il ferme momentanément les yeux pour profiter de l’instant, de la douceur et de la candeur de tes gestes. Des taquineries innocentes que tu pouvais encore lui lancer malgré tout ce qui s’était passé. Malgré tout ce qu’il avait brisé, et ce qu’il allait encore briser. Il s’accordait un instant de répit et dérobait au temps quelques minutes avant de payer sa dette, de regretter amèrement cet élan de faiblesse.

Il ouvre soudainement les yeux, un frisson parcourt son échine avec une certaine insolence et ton souffle caresse son lobe avec une volupté presque surprenante. Il passe furtivement sa langue entre ses lèvres, inspirant profondément et ravalant sa salive pour finalement t’offrir un nouveau sourire. Sa main remonte ta hanche et s’attarde sur ton flanc, son autre main glisse dans ta nuque et l’agrippe avec une ferveur qu’il ne soupçonnait pas porter. Il fronce les sourcils et se cambre, ses lèvres frôlent les tiennes dans une quémande presque blasphématoire. Pourtant lorsqu’elles daignent toucher les tiennes, elles dérivent de leur trajectoire et se glisse sur ta joue sans la toucher. Elles finissent leur course sur ta nuque où il dépose un chaste baiser. Il remonte ensuite très lentement son visage, sa joue frôle la tienne sans lui accorder la grâce d’un toucher. Il plisse les yeux, sa main se glisse très lentement dans la chute de tes reins.

« - Alors je vais rendre grâce à cet honneur si délicieusement octroyé par l’aube de cette nouvelle journée. » Susurra-t-il très lentement contre ton lobe d’oreille. Sa main glisse le long de ta hanche avec volupté, son corps épouse le tien dans un ultime mouvement presque sensuel. Son sourire s’étire, sa malice s’affirme. C’est avec un geste leste de la main qu’il s’écarte de toi, utilisant ton bref moment d’inattention pour te pousser dans l’étendue verdoyante et boueuse. Le marais t’accueillant avec une hospitalité presque dérisoire.

Il se recule alors pour s’éviter la disgrâce de quelques gouttes de vase pestilentielle. Son sourire franc semble étayer son expression d’une couleur teinte d’humanité à laquelle il ne pouvait décemment aspirer. Soulignant ses traits d’une jovialité et d’une pureté qu’il venait de souiller dans un acte aussi enfantin et mesquin que celui qu’il venait d’exécuter. Son sourire est vite renforcé par un léger rire cristallin. Il se rapproche alors et, par provocation, s’accroupit au bord de l’eau marécageuse et hausse les sourcils en s’exclamant :

« - Ne fais pas cette tête ! Des centaines de femmes payent une fortune pour ce soin original. Je viens de t’accorder une cure pour la maudite somme de quelques vêtements démodés. Tu devrais m’être reconnaissante. »



Hell Rider

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 28
Date d'inscription : 28/05/2018
Age : 27
Localisation : Downside
Altruiste
Who am i !

Let the darkness lead us into to the light ~ft. Niklaus Mikaelson.

MessageSujet: Re: Let the darkness lead us into to the light ~ft. Niklaus Mikaelson. Dim 9 Sep - 23:25






Let the darkness lead us into to the light.


Elle pouvait sentir de fins frissons parcourir son corps ainsi qu’une étrange impression de chaleur monter en elle. Elle en venait même jusqu’à ressentir les propres battements de son cœur accélérer. Son regard se perdant dans la profondeur du tien, son corps se perdant dans la douceur et la ferveur de tes gestes. Elle avait tout simplement arrêté de penser. Lorsque tes lèvres se rapproche des siennes qui semblent elles-mêmes les réclamer, sa main glisse sur ta nuque alors qu’elle ferme les yeux. Lorsqu’elle ne sent que le souffle d’une présence beaucoup trop brève, elle rouvre les yeux et se pince les lèvres avant qu’elle ne ressente un long frisson la parcourir et sentant ton baiser pourtant beaucoup trop bref sur sa nuque, elle entrouvre les lèvres pour laisser échapper un soupire alors que ta joue frôle la sienne pour s’en éloigner. Perdue entre un nombre incalculable de sensations elle ne peut que lâcher un léger rire sans parvenir à correctement saisir la totalité de ta phrase, ton murmure lui procurant une énième sensation qui semble lui échapper. Presque enivrée et confuse par cette situation elle ne comprend tout d’abord pas la subite absence de ton corps, ce n’est qu’en ce sentant tomber en arrière qu’elle écarquille les yeux sans parvenir à réagir.

L’eau boueuse et glacée accueille tout son être sans la moindre difficulté, elle remonte aussitôt à la surface l’eau froide calmant toutes les émotions et les sensations qu’elle avait pu ressentir plus tôt. Elle tousse et se passe les mains sur les visages, totalement perdue et surtout particulièrement frustrée. Elle inspire grandement, son regard ne s’attardant pas un seul instant sur ta personne, elle reprenait peu à peu son calme, si on pouvait du moins appeler cela ‘’calme’’. L’eau n’était pas particulièrement profonde à cet endroit, elle n’était pas loin du bord c’était sans doute pour cette raison. Ce n’est que lorsqu’elle entend ta voix qu’elle relève son regard vers le tien et te jette de la boue dessus, sans prendre la peine de t’écouter un seul instant, elle se rapproche de toi plus vite qu’elle ne s’en serait elle même cru capable et attrape ta main en la tirant de toutes ses forces pour te faire perdre l’équilibre et tomber. Si elle pouvait aimer ton arrogance c’était simplement pour ce genre de situation où elle semblait demeurer plus forte que le reste et ainsi lui permettre de prendre l’avantage.

« - J’espère que ce soin te plaît mon loup, je ne suis pas égoïste il fallait que tu en profites aussi. »

Elle t’adresse alors un sourire qui finit par s’étirer pour faire place à un rire lorsqu’elle découvre dans quel état tu te trouves à ton tour.

« - C’est dommage pour tes pauvres tapis et tes beaux vêtements… Moi je trouve que ce côté naturel te va bien, je suis sûre que n'importe quelle femme tomberait sous le charme.  »

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 122
Date d'inscription : 10/05/2018
Immaculé
Who am i !

Who am I
Je suis: l'hybride immortel
Je ressemble à: Joseph Morgan
On me connaît aussi sous le nom de: /

Let the darkness lead us into to the light ~ft. Niklaus Mikaelson.

MessageSujet: Re: Let the darkness lead us into to the light ~ft. Niklaus Mikaelson. Lun 10 Sep - 21:50
Klaus & Hayley




Son sourire, loin de s’évanouir face à tes gestes prévisibles, s’élargit. Son corps s’élance dans un mouvement sec vers l’avant, alors qu’il ferme les yeux pour rendre plus facile la rencontre entre son corps et l’eau marécageuse. Il entrait volontiers dans la valse qu’imposait tes caprices, et c’est avec une élégance sauvage qu’il s’enfonce dans l’eau et en ressort, passant simplement une main experte dans sa chevelure pour la rabattre en arrière. La boue renforce le contraste de ses céruléennes, bien plus vives et plus profondes qu’elles pouvaient l’être de coutume. Il entrouvre ses lèvres et se fait violence pour ne pas passer sa langue sur ces dernières, au risque de goûter à ce mélange visqueux et d’en porter le souvenir les siècles à venir. Il sent soudainement la désagréable sensation s’éprendre de ses muscles et inonder son corps entier de cet aspect pestilentiel et irrévérencieux. Lui arrachant une grimace presque burlesque, il inspire et tente de reprendre son calme. C’est un regard froid qui accueille tes répliques qui se voulaient pourtant taquines. Il fronce les sourcils et s’avance, d’un geste violent et précis, il attrape ton bras et te ramène à lui avec autorité. Il hausse les sourcils et rapproche ses lèvres des tiennes avant de murmurer :

« - Qu’importe que le temps passe, tu demeureras prévisible. J’étais parfaitement conscient des conséquences qu’allaient engendrer mes actes… » Il incline son regard, sa mâchoire se serre et il tire sur ton poignet, ton bras dépassant son épaule alors que son autre main se glissait sur la chute de tes reins. « - Est-ce réellement ton cas… » Il lance alors du bout des lèvres, dans un souffle qui paraissait méprisant : « - Petite louve ? »

Quelques secondes, quelques minutes passent. Il ne peut savoir ce que le temps venait de vous infliger, mais l’aube s’était levée et vous avait couvert de ses projecteurs. La dignité s’était éclipsée pour laisser place à un instant toute de simplicité. Il relève son menton, sa poigne sur ton poignet se desserre, et il ne peut plus retenir son sourire d’étayer son expression, son rire de franchir la barrière de ses lèvres. Il secoue la tête et passe sa main dans tes cheveux pour les ébouriffer et te repousser légèrement de son corps visqueux.

« - J’attends encore le moment où tu parviendras à me surprendre. » Il s’écarte et fixe ses vêtements, déjà bien endommagés par la petite baignade improvisée. En constatant l’état des tiens, il se sentait presque chanceux. Un léger sourire triomphant au bord des lèvres, il glisse sa main sur le bas de son t-shirt et l’enlève pour s’ôter un poids de trop.

« - J’imagine que tu auras l’amabilité de faire la publicité de ce que ce soin m’a apporté, pour mettre toutes les chances de mon côté lorsque les prétendantes afflueront devant ma porte. »

Siffla-t-il taquin avant de rejoindre légèrement le bord, son regard se soulève rapidement, surpris par une vieille dame qui se baladait et s’était arrêtée face à ce spectacle déplorable. Un rire houleux lui échappe et elle prononce d’une voix pleine d’une sagesse séculaire :

« - Je conçois que l’interdit peut exalter vos hormones, les jeunes. Mais la nuit, les vampires rôdent… vous ne devriez pas vous adonner à de telles débauches jusqu’à l’aube… Qui sait ce qui pourrait vous surprendre et écourter votre bon plaisir. »

Elle secoue la tête et se retourne pour vous laisser vous rhabiller, ou vous sortir de là. Klaus surpris par cette intervention, et comprenant qu’elle vous avait pris pour des humains, tourne son visage mitigé vers le tien, agrandissant légèrement les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 28
Date d'inscription : 28/05/2018
Age : 27
Localisation : Downside
Altruiste
Who am i !

Let the darkness lead us into to the light ~ft. Niklaus Mikaelson.

MessageSujet: Re: Let the darkness lead us into to the light ~ft. Niklaus Mikaelson. Sam 29 Sep - 23:56






Let the darkness lead us into to the light.


Elle est surprise par ta froideur au point de sentir son sourire s’évanouir subitement tandis qu’elle tente de reculer lorsque tu t’approches brusquement. Se pinçant les lèvres l’une contre l’autre lorsque tu la ramènes vers toi elle les entrouvre au moment où tes lèvres les frôlent et qu’elle sent ta main glisser sur la chute de ses reins. Son regard soutient le tien avant qu’elle ne finisse par murmurer à son tour.

« - J’ai pris le fait que tu restes proche du bord comme une invitation. Et je savais que tu allais me sortir une chose du genre alors toi aussi tu es prévisible. En fait je suis sûre que tu as juste fait ça pour avoir le plaisir de me le dire. »

Elle te dévisage les sourcils légèrement froncés tout en tentant de comprendre si oui ou non tu es réellement fâché. Lorsque lentement ta poigne se desserre sur son poignet et que tu commences à rire elle soupire tout en levant les yeux au ciel et tente de se reculer légèrement pour t’envoyer de l’eau dessus. Elle grimace quand tu ébouriffes ses cheveux et plisse les yeux tout en prenant un air réprobateur lorsque tu la repousses et ajoute cette réplique. Elle ne préfère rien ajouter et réprime un rire en constatant l’ampleur des dégâts la concernant et murmure dans un léger rire.

« - Si tout à l’heure tu as dit que je ne ressemblais à rien alors que ce n’était pas vrai, je suppose que maintenant tu peux le dire… »

Elle soupire et passe une main dans sa chevelure pour la rabattre correctement en arrière avant de relever son regard dans ta direction et de froncer les sourcils en écarquillant très brièvement les yeux avant de rire en constatant la parfaite nudité de ton torse.

« - Effectivement le problème ne te concerne pas. Ne t’inquiète pas je n’hésiterai pas à contacter jusqu’à la presse pour partager cette information. Comment devenir un tombeur ? Facile prenez un bain de boue avant le lever de l’aube, vous verrez les résultats sont surprenants. Prouvé et attesté par Klaus Mikaelson lui même. »

Elle tente à son tour de regagner le bord tout en luttant contre les quelques algues que rencontrent ses pieds. A cause de l’eau ses vêtements lui semblent plus lourds à porter, mais ce n’est ni les algues, ni même la désagréable sensation d’humidité et de lourdeur qu’elle peut accuser lorsqu’elle manque de trébucher dans l’eau mais bien son manque d’attention dans le chemin qu’elle emprunte, trop occupée à ne pas laisser son regard s’attarder sur la partie supérieure de ton corps. Elle lâche un léger cri de surprise et parvient à reprendre son équilibre juste à temps avant de tenter de de nouveau se concentrer sur les quelques mètres qui la séparent du bord. Lorsque la voix de la vielle dame parvient jusqu’à elle, elle hausse les sourcils surprise et reporte son regard dans ta direction, celui-ci se dépose sur la silhouette de la femme avant qu’il ne glisse jusqu’à ton torse par automatisme avant de remonter vers ton visage. Elle ne peut réprimer un sourire en te fixant et lâche un léger rire avant de s’avancer jusqu’au bord et de sortir de l’eau pour finalement s’adresser à la vieille dame.

« - Vous avez raison madame, nous serons plus prudents à l’avenir. Mais c’est aussi dangereux pour vous, à l’aube la forêt reste assez sombre pour que des vampires dangereux et inconscients s’y risquent. »

Elle te sourit et hausse les sourcils comme pour t’inviter à rentrer dans le rôle de ce jeu amusant et assez innocent qui vous est offert.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 122
Date d'inscription : 10/05/2018
Immaculé
Who am i !

Who am I
Je suis: l'hybride immortel
Je ressemble à: Joseph Morgan
On me connaît aussi sous le nom de: /

Let the darkness lead us into to the light ~ft. Niklaus Mikaelson.

MessageSujet: Re: Let the darkness lead us into to the light ~ft. Niklaus Mikaelson. Dim 7 Oct - 1:29
Klaus & Hayley




Il bat très lentement des paupières. Certains de tes comportements infantiles et puérils lui ôtaient toute complaisance et le soumettait éternellement à la force et au joug de son agacement. Tu ne pouvais daigner assumer une défaite ou une erreur, il fallait que tu retournes chaque parole et chaque geste contre ton interlocuteur. Te donnant ainsi l’illusion de détenir la vérité suprême, la raison que tu ne détenais pourtant pas. Il s’était donc abstenu de te répondre, prévisible ou non, tu avais été manipulée avec une aisance déconcertante, et peut-être que ta fierté ne le supportait pas. Condamnée à refouler ce genre de sentiments peu honorables pour parachever ton masque de gentille fille naïve et au cœur d’une pureté hypocrite. Epris de colère, il ne sent aucunement ton regard sur les muscles de son dos, aucun frisson ne lui indique que tu sembles presque hypnotisée par l’instant. Même ta maladresse lui échappe, perdu dans les méandres de ses propres pensées et étouffé par l’inconfort de quelque sentiment sentencieux.

Il serre la mâchoire et humecte très brièvement ses lèvres avant d’exercer une forte pression sur ses avant-bras pour se soulever et sortir de ces marécages poisseux. La boue alourdissait chacun de ses gestes et amplifiait plus qu’il ne l’avait prévu, la colère qui inondait à nouveau ses sens. Il ravale sa salive en espérant naïvement que ce geste, par métaphore, pourrait faire taire ce sentiment incontrôlable de haine et d’inconstance. Il était sujet à bien trop d’instabilité, entre son esprit torturé, les déceptions, et ce qu’il s’aimait à qualifier d’inepties concernant cette ville et son gouvernement plus que révoltant.

Il garde le silence, et la vieille dame vous dévisage. Le regard bleu acier de Klaus la dévisage, la contemple et semble en quête d’une quelconque information lui permettant de justifier les atrocités qui venaient de germer dans son esprit. Les battements de cœur lui parvenaient avec une précision insoutenable… il remonte son regard sur la gorge de son interlocutrice et maudissait les cieux de la savoir si loin et de ne pouvoir y planter ses crocs. Il bat alors lentement des paupières et inspire, la vieille dame, suspicieuse… plisse les yeux et t’accorde un sourire édenté et presque apaisant, ne se doutant guère du combat intérieur que l’hybride pouvait abriter la concernant.

« - Ne vous préoccupez pas d’une vieille dame comme je puis l’être. Cela fait des années que je vis seule dans cette forêt, j’en connais les recoins et les tourments… Et puis je n’ai pas votre vigueur et votre beauté, que pour craindre le regard enjôleur des vampires, ma petite. »

Klaus, déconnecté un instant, étourdi par l’attrait des pulsations du cœur de la dame, revient subitement sur terre, les yeux écarquillés. Son sourire reprend forme et reprend ses droits sur les autres ressentiments, malgré la faim qui le tiraillait et la frustration nourrie par son impuissance et sa condition de vampire.

« - Je vous assure qu’accoutrée comme elle l’est, aucun de ces fameux prétendants n’oserait l’approcher à plus de 10 mètres. Je vous exempt des précisions concernant son caractère. »

Son brin de voix était loin d’être sarcastique, il arpentait sa gorge de façon voluptueuse et simulait un rire, donnant à son ton, un voile chantant et presque rieur.

La vieille dame, d’abord suspicieuse et sur la réserve écarquille les yeux et laisse à son rire, le loisir d’épouser la nature verdoyante qui vous entourait. Elle lève lentement sa main vers son visage et bat l’air, tout en soufflant :

« - D’après les rumeurs, leurs sens sont décuplés… Je plains les malheureux qui oseront vous approcher avec sur vous, l’odeur de vos péchés et de… la bouse qui recouvrent à présent vos vêtements. J’espère que ça en valait le coup. »

Revenir en haut Aller en bas
" Contenu sponsorisé "
Who am i !

Let the darkness lead us into to the light ~ft. Niklaus Mikaelson.

MessageSujet: Re: Let the darkness lead us into to the light ~ft. Niklaus Mikaelson.
Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Sujets similaires

-
» Let Love Lead The Way [PV]
» | When Darkness Falls
» mansion of darkness
» HEAVENSBEE ► hello darkness, my old friend
» « born in the darkness. » Ϟ WILLOW&OZ.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-